Histoire de la foret

Implanté sur le littoral depuis plus de 8000 ans, un arbre pousse naturellement : le Pin Maritime - pinus pinaster - .

Contenues dans le triangle de trois départements - Landes, Gironde et Lot et Garonne - les Landes de Gascogne affirment une identité très particulière. Pays de sable. Pays d’eau. Pays de vent.



Dès l’antiquité le pin maritime des forêts primaires littorales est exploité pour son bois, son goudron, sa poix, sa résine et son charbon.

Au XVIIe siècle sous l’intendance de Colbert, la culture des pins se développe pour satisfaire aux besoins de la marine en goudron et résine.

Le XVIIIe siècle sera marqué par une préoccupation environnementale, bloquer l’avancée des sables. Des frères Desbieys à Nicolas Brémontier, chacun a le souci de fixer les sables des dunes littorales. Dès lors une plantation de pins s’étend sur le cordon dunaire de Bayonne à la pointe de Grave en Gironde. Cette forêt va jouer un rôle de protection.

Au XIXe siècle, la loi du 19 juin 1857 de Napoléon III,qui impose un assainissement des sols et leur ensemencement, transforme le paysage de la lande. C’est le début de la culture du pin maritime. Entraînées par la révolution technologique du XIXe siècle, les Landes de Gascogne s’ouvrent à une économie de marché. Le bois pour l’industrie minière et le chemin de fer et surtout l'exploitation de la résine qui donne au pin des Landes son nom « d’arbre d’or ».

La forêt de production est en marche. 200000 hectares de forêt sont recensés en 1830, 900000 hectares en 1930.

Dès 1925 le bois de pin maritime est exploité pour la cellulose suite à l’abandon progressif du marché de la gemme. Ceci apporte un nouvel essor économique local avec installation des papeteries dans le Sud Ouest et une évolution industrielle.

Après les grands incendies de 1940 à 1949, la forêt est cultivée de manière raisonnée. La pigniculture. Surveillance et pistes d’accès par la DFCI, recherche génétique, améliorations techniques, ligniculture, gestion durable, forêt certifiée PEFC.

Aujourd’hui la forêt des Landes de Gascogne, 1 200000 hectares, représentent le plus grand massif forestier cultivé d’Europe de l’Ouest. Elle produise 9 millions de m³ de bois par an et assure 34000 emplois directs. Ses 800000 hectares classés PEFC en font la première forêt de France certifiée pour sa gestion durable.

Les hommes

A la conquête d’un pays  "Grâce à l’homme la forêt fabrique du bois"

Sur cet immense plateau désertique, les vents du golfe de Gascogne s’engouffrent sans retenue, les froids et les pluies hivernales alternent avec les sécheresses en été, les marais favorisent les fièvres paludéennes.
Au XIXe siècle, célèbres, oubliés ou anonymes, les hommes vont conquérir ce "Sahara français".

Dans ce bouleversement environnemental les espaces deviennent privés à 92%. Tous ces hommes seront les architectes d’un nouveau paysage, une forêt cultivée de pins maritimes.
Une forêt qui sera créatrice à son tour d’industries, de métiers et d’emplois, une forêt résolument tournée vers l’avenir.

Grâce aux hommes, la forêt des Landes de Gascogne garantit un équilibre économique et écologique, un lieu de vie.

La forêt au service de l’industrie.

Du semis naturel à la ligniculture,
Du "passe partout" à la tête d’abattage,
D’une révolution d’arbre de 80 ans à 50 ans,
De la résine à la pâte cellulosique…

L’évolution constante de la technique, la recherche scientifique permettent à la filière bois d’avancer dans tous les secteurs. Construction. Papier. Énergie. Chimie verte.

* Le saviez-vous ? Les français utilisent 13kg de papier toilette par an et par personne.